Sites UNESCO et les plus beaux bourgs d’Italie à découvrir à vélo : le top 7 d’Italy Bike Hotels

Des Dolomites aux Abruzzes, des paysages viticoles du Piémont aux bourgs suspendus entre la terre et la mer de la Riviera des Fleurs : les centres historiques, les parcs naturels, les côtes de mer, la mer, la montagne et les faibles dénivelés créent des chefs-d’œuvre que le monde entier nous envie. Un écrin de beauté conservant le plus grand nombre de sites UNESCO (bien 53). Non seulement les paysages se distinguent du point de vue esthétique mais ils se prêtent aux randonnées à vélo, avec un rythme lent, sain et naturel.

Voici les 7 endroits qui vous donneront envie de pédaler, plongé dans ces lieux de carte postale. Une fois ici, vous ne voudrez plus vous en aller.

Asolo
(Prosecco Area)

Asolo © Hotel Canova

Asolo est un petit bourg médiéval (un des plus beaux d’Italie) perché sur une colline, qui se trouve entre la plaine de la Vénétie et les collines juste avant les Préalpes de Belluno. Le printemps est la meilleure saison pour se balader à vélo, lorsque les cerisiers et les pêchers en fleurs colorent le paysage. Mais Asolo est aussi connue pour la production de vin : Colli Asolani-Prosecco ou Asolo-Prosecco DOCG.

Asolo se trouve à environ 15 km de Cavaso del Tomba, le point de départ idéal pour l’excursion à vélo.

Peschiera del Garda e Borghetto
(Lac de Garde)

Peschiera del Garda

Au Sud du Lac de Garde se trouvent Peschiera del Garda (récemment devenue patrimoine de l’Unesco) et Borghetto.

Peschiera est un véritable chef-d’œuvre d’ingénierie militaire : entourée par une immense enceinte pentagonale, elle a été pendant longtemps une forteresse pour la défense du lac et du fleuve Mincio. D’ici on part à la découverte de Borghetto, un village de moulins sur le Mincio, devenue célèbre pour son atmosphère caractéristique, sur la piste cyclable sur les rives du fleuve qui relie Peschiera et Mantoue.

Dolomites

Dolomiti

Les sommets des Dolomites, avec des pics de plus de 3.000 m, sont célèbres dans le monde entier, mais pour en découvrir vraiment le charme, ne vous contentez pas des photographies. Ce groupe montagneux, situé entre les provinces de Belluno, Bolzano, Trente, Udine et Pordenone, qui s’est formé dans le célèbre calcaire clair des Dolomites, auquel l’érosion a donné des formes grotesques et impressionnantes, couvre une surface totale de 231.000 d’hectares.

Plongez-vous sur les sentiers, les chemins muletiers, les single tracks dans le bois ou sur les pistes cyclables qui s’articulent dans les vallées, et admirez le spectacle de « l’enrosadìra » qui à l’aube ou au coucher du soleil enflamme les rochers de couleurs allant du jaune clair au rouge flamboyant, pour virer vers les nuances de rose et de violet, jusqu’à disparaître dans la nuit. Profitez personnellement de ce spectacle !

La Riviera dei Fiori (Ligurie)
(Ligurie)

Riviera dei fiori

La Riviera des Fleurs est une étape obligatoire pour les vacanciers désireux de découvrir les bourgs débordant d’histoire, suspendus entre la terre et la mer, ou à la recherche d’une destination au climat doux toute l’année, où profiter du rythme lent.  Mais soyons honnêtes, il sera impossible de ne pas tomber sous le charme du contraste de teintes entre les versants verdoyants à pic dans lamer et le bleu intense de l’eau.

Des nombreux parcours sur les collines avec les terrassements sur la mer qui défient la force de gravité, aux itinéraires pour vélos de route qui serpentent la côte jusqu’à la Ciclovia dei Fiori un passage désaffecté de l’ancienne gare de Genova – Ventimiglia, voici les ingrédients de la Riviera dei Fiori.

Paysages viticoles du Piémont
(Langhe-Roero et Montferrat)

Piemonte

Même si vous n’appréciez pas le vin, vous ne pouvez dédaigner ce territoire qui s’étale sur une série vivace de profils modulés par le changement des saisons : des étendues de collines à perte de vue où règnent des rangées de vignes dessinant des formes rigoureuses, des magnifiques châteaux qui dominent les vallées disséminées de bourgs, églises et œnothèques. Tout ceci fait partie du cadre qui a été créé par la nature et l’homme, les Langhe, le Roero er le Montferrat.

Enfourchez votre vélo et laissez-vous transporter par les senteurs des vignes, loin de la pollution et du bruit, et faites une halte dans une auberge pour déguster les agnolotti, brasati, truffes et guiches chaudes aux noisettes de Neive, un des plus beaux bourgs d’Italie, avec un bon Barbaresco !

San Leo et Verucchio
(Pantani Land & Pantani Land & République de Saint-Marin)

San Leo © Hotel Arizona

San Leo est perchée comme par miracle sur un énorme éperon de roche de 600 m, c’est un bourg médiéval avec une histoire millénaire. A ne pas confondre avec la République de Saint-Marin qui peut éclore juste derrière. Le point de départ idéal pour se plonger dans l’histoire avec son vélo de course est la Riviera de Rimini et Riccione, d’où parcourir environ 40 km pour y arriver.

Vous rencontrerez sur votre route un autre bourg parmi les plus beaux d’Italie, soit Verucchio qui avec sa position surélevée, domine la vallée du Marecchia. Si vous préférez partir de Verucchio, il vaut mieux emprunter le parcours tout-terrain qui passe par la « cinghialiaia », arrive à Montebello pour s’étendre jusqu’à San Leo. Le point fort de cet itinéraire de 35 km est le single track très technique qui descend vers Pietracuta. Absolument à essayer !

Civita di Bagnoregio (Rome & collines)

Civita di Bagnoregio

Un paysage à la limite de l’absurde vous attend si vous décidez de partir à la découverte de Civita di Bagnoregio (« la ville qui meurt ») et de la Vallée des Calanchi constituée de résidus érosifs.

L’itinéraire qui mène à la découverte de ce territoire est d’environ 140 km et part de Viterbo, en passant par Bagnoregio, puis Civita di Bagnoregio, et au retour passe par Orvieto, Montefiascone, Vetralla et Viterbo.

Nous vous garantissons que le voyage en vaut la chandelle. Il ne vous reste que partir !

Val d’Orcia
(Toscane)

Val D'Orcia

La Toscane évoque toujours l’image d’une succession de collines recouvertes de vignes, oliveraies, cyprès, hêtres et marronniers d’où pointent de temps en temps un ancien bourg d’origine médiévale, des maisons rurales et des forteresses avec des tours qui dominent la nature silencieuse de ces lieux. Ceci est la Toscane, un scénario suggestif qui ne cesse d’étonner.

Avec ses formes harmonieuses et routes peu trafiquées, le Val d’Orcia se prête bien aux excursions à vélo, c’est la destination idéale pour les cyclistes qui décident de l’explorer à vélo. Vous vous baladerez certainement sur les « Strade Bianche » qui sont généralement des chemins de terre dans la campagne qui sillonnent les champs cultivés et qui côtoient les rangées de cyprès, où se déroulent aussi les courses épiques comme L’Eroica. Allez explorer Castiglione d’Orcia, Montalcino d’où provient le Brunello di Montalcino, l’un des vins les plus appréciés en Toscane, Pienza (la ville idéale), Radicofani et San Quirico d’Orcia, et faites une halte à Bagno Vignoni avec ses sources thermales dont profitaient déjà les romains d’antan.

© Tous droits réservés